www.philippeville.info

Site non officiel de l'entité de Philippeville

Dans nos villages

Chronologie des événements de la libération de Philippeville

Par Jean Marie BOUTY et André FRANCOIS – Asbl Gephil ESM

La Libération

L’année 1944, c’est celle de l’effondrement du IIIème Reich.

Le 6 juin 1944, une formidable armada de plus de 4000 navires de guerre alliés et de plusieurs milliers de petites embarcations, a franchi la Manche, en vue du débarquement sur le continent européen. Les forces anglo-américaines sont soutenues par environ     11000 avions de plusieurs lignes.

Les troupes Américaines furent les premières à pénétrer en Belgique, le 2 septembre par le village de Cendron.

Le lundi 4 septembre, Philippeville est libéré.

Samedi 2 septembre

* Le 1er Bataillon du 39Th est à l’est du bois l’Abbé et le 2ème Bataillon du 39Th à l’est de la forêt de Trélon.

Les éléments de reconnaissance du 2ème Bataillon du 39Th vont pénétrer en Belgique à Pilarte (à la douane d’Anor à Beauwelz). A 14h00 ils seront à Beauwelz (école) à 15h30 et à Momignies à 16 h30.

* Le 47th IR est à Vervins et Fontaine-les-Vervins.

* Le 60th IR avec le 3ème bataillon de reconnaissance s’élance vers 8h00 d’Aubenton vers    la  Belgique avec la Compagnie B du 899 TD et la 1ère Compagnie du 746 TB. Les éléments du 3ème Bataillon de reconnaissance entrent en Belgique par Cendron vers 8h30.

Le 1er Bataillon du 60Th pénètre à Cendron à 11h07 suivi par le 2ème bataillon qui va libérer Forge-Philippe et Macquenoise. Ils seront à Seloigne à 10h00, à Monceau-Imbrechies à  10h30 (12 Américains seront tués à 11h30). Macon sera libéré par le 1er et 2ème bataillon à 15h33.

Le 3ème Bataillon du 60th accompagné par un peloton de la compagnie C du 899 TD et par un peloton ATK.

Parti d’Aubenton, une partie du Bataillon se divise vers Signy-le-Petit, la Gruerie et arrive à Riezes à 15h53, l’Abbaye de Scoumont, Bourlers, Forges, Chimay. Les autres compagnies font mouvement par Belle-Vue, Any-Martin, les Grands-Rieux, ils bifurquent à gauche par la Saboterie et arrivent à Seloignes à 10h30, à Villers-la-Tour à 12h00, à Salles à 13h00, à 16h00 à ST REMY et à 16h30 à Chimay.

Dimanche 3 septembre

* Le 2ème Bataillon du 60Th au départ de la route de Macon-Trelon et le 3ème Bataillon du 60Th au départ de Chimay ont l’ordre de contenir leur progression et partent vers 8h10.

A 12h15, la partie gauche du 2ème bataillon du 60Th au départ de Macon par Couvin-Boussus-en-Fagne et Frasnes-lez-Couvin arrivent au carrefour de Tromcourt.

A 11h35, deux chars M10 de la compagnie B du 899 TD ont été détruits par des tirs Allemand au nord de Frasnes-lez-Couvin, route de Mariembourg et deux chars sont  a réparer. Au pont de l’eau Blanche, un M10 est également détruit et un autre va défoncer un pont sur la route de Nismes.

A 17h45, le 2ème Bataillon du 60th se déplace pour réduire la résistance allemande au sud de Neuville, de violents tirs de mortiers et d’artillerie, ils sont à la Quercinelle. Le Peloton de reconnaissance est dans les bois de Samart vers Sautour à 21h00.

A minuit, le 2ème bataillon est au sud de la gare de Philippeville et au Nord-est de Samart.

*  Le 3ème Bataillon du 60Th est au Sud-Ouest de Vache-Fontaine (ferme de Vache-Fontaine entre Neuville et Philippeville) en contact permanent avec le 2ème bataillon du 39Th .          Les deux Bataillons s’installent pour la nuit.

Vers 22h00, la Compagnie B du 899 TD et le 3ème Peloton de reconnaissance sont toujours affectés au 60Th IR.

* Le 2ème Bataillon du 39Th IR part de Eppe-Sauvage avec la Compagnie A du 899 TD, la 1ere Compagnie du 746 TR TB et le 1er Bataillon de reconnaissance se dirigent vers Montbliart-Rance-Froidchapelle.

A 9h25, à 2km500 à l’Ouest de Cerfontaine route de Soumoy, ils sont en contact avec l’armée Allemande face à des tirs d’artillerie et des pièces antichars. Ils subissent même une courte attaque, mais vers 11h35 sous le feu de l’ennemi, ils parviennent à se frayer un passage jusque Cerfontaine qu’ils libèrent à 14h00.

A 16h35, ils sont aux abords de Villers les deux Eglises, mais la résistance se durcit devant Philippeville. Ils sont à Vache-Fontaine à 21h15.

* Le 3ème bataillon part de Trélon vers Eppe-Sauvage-Monbliart-Sivry-Rance et Renlies, à 12h05 à Vergnies, 13h15 Erpion, à 14h30 à Boussus-lez-Walcourt et continuent leur route vers Silenrieux, Daussois où la jeep du Capitaine François Robert PINON attaché à la 9Th US ID, ainsi que le FFI Robert TROTTIN et le frère Materne PECRIAUX, vont guider l’unité RECCE du /39Th et  les conduire vers 19h15 à Jamiolle, à 20h40 entre Jamagne et Hemptinne, à 20h55 à St Aubin et à Florennes route de Mettet. Le soir ils rentreront à -BBoussu.

* Le 1er bataillon du 39Th est à Marencheneux au Sud de Daussois à 20h00. Le PC du 39Th IR se trouve à Villers les deux Eglises. Le lendemain matin, le Capitaine PINON et ses deux passagers vont explorer les routes au départ de Corenne, vers Stave-Biesmerée-Furneaux-Dené-Bioul-Mettet-Graux-St Gerard et vont même aller jusqu’à la Meuse à Anthée.

Le frère Materne reviendra à Boussu, tandis que le Capitaine PINON poursuivra avec les Américains jusqu’à Aix-la-Chapelle.

* Le 1er bataillon du 47 Th quitte Liessies à 8h30 par Solre-le-Château  toujours accompagné par le 2ème bataillon de la compagnie A, le 2ème bataillon de la compagnie B du 899TD, le 2ème Bataillon de reconnaissance, le 84 Field d’Arty Bataillon commandé par le Lieutenant Colonel Justin W. STOLL et la Compagnie E du 746 TB. Objectif Dinant.

Le 2ème Bataillon du 47Th motorisé démarre  à 6h30 du S-E de Clairfayts, à 11h30 ils sont au Sud de Solre-St-Gery.

Lundi 4 septembre  

Les 1er et 2ème Bataillon du 47 Th reçoivent l’ordre de faire mouvement sur Philippeville et d’attendre les ordres ultérieurs, ils sont en réserve de la Division.

A 8h00, le 2ème Bataillon motorisé fait mouvement vers Philippeville qu’il atteint à 9h05, le Combat Team fera immédiatement route vers St Gerard accompagné du 2ème Peloton de la Compagnie A, du 2ème Peloton de la Compagnie B du 899 TD de la Compagnie C du 746 TB et d’un Peloton de reconnaissance.

* Le 1er bataillon reste à Beaumont, mais le 84 Field d’Arty rejoint le CT qui démarre à 3h15 de Philippeville. Dans les bois du Sud de Florennes (bois des Acandries-bois brûlé) le CT rattrape une colonne ennemie de deux Compagnies en marche vers le nord. Le CT ouvre le feu et les Allemands se dispersent dans les bois. Plusieurs chars légers cernent le bois avec une compagnie du 2ème bataillon. Plusieurs Allemands sont tués et 75 sont capturés.

* Le 2ème bataillon du 60Th IR part à 8h00 de Philippeville par la route de Givet.              La Compagnie E est en tête, suivie par la F, G et la HQ.

A 9h00, les premiers éléments atteignent Franchimont et traversaient Surice vers Soulme vers 10h00. A la sortie du village de Surice, une partie du convoi de chars se dirigea vers les Quatres-Bonniers (lieu-dit), par un chemin de campagne.

Vers 12h00, Une colonne de chars se tient en place sur le chemin d’Omezée à Soulme tandis que le gros du convoi envahit Soulme et ses environs vers 12h30.
-à Vémont au Nord des Strépi, vers Rosée.
-à la Fontaine de St Gobiet (vieux chemin d’Omezée, entre Soulme et Surice)
-à la Scierie du Moulin de Presles.
-au lieu-dit les Machettes entre Vodelée et Gochenée.
-au lieu-dit Bezer, montée à droite et à gauche des Strépi, vers Gochenée.
-l’Etat-Major résidait à l’hôtel Belle-Vue chez le Coriant au lieu-dit « la Champelle de Soulme »

 

Le lundi après-midi et le mardi 5 septembre, plus de 15.000 obus furent tirés depuis Gochenée et Soulme, en direction de la Meuse, par les Américains, détruisant plusieurs maisons d’Hastière-par-delà et de Blaimont.

 A l’occasion des fêtes de Commémoration du 75ème anniversaire de la libération des 3 et 4 septembre 1944, dans la région de Philippeville, nous aurons une pensée pour nos libérateurs qui ont perdu la vie sur notre sol.

Rendons aussi un hommage aux anciens combattants, aux résistants, prisonniers, déportés et civils tués, c’est-à-dire tous ceux qui ont contribué  à nous rendre la liberté. 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :