La question n’a pas encore été évoquée lors des séances de conseil communal, et ne le sera sans doute pas… Prenant les devants, un des nouveaux partis en lice pour les élections de 2018 fait connaître son avis. « Suite à la polémique entourant le parti Islam, « Philippeville Demain » fait savoir, notamment via les réseaux sociaux, qu’une telle initiative ne doit pas voir le jour sur notre entité. Là où l’on touche à l’intégrité des valeurs de la femme, et là où l’on propose un programme constitutionnellement incorrect, ce genre d’initiative n’a pas sa place à l’avenir au sein de notre conseil communal. » Et ce nouveau parti interpelle dores et déjà le bourgmestre. « Si d’aventure ce parti demandait à manifester dans notre entité, aux autorités communales de prendre leurs responsabilités et d’en interdire la manifestation » déclare son responsable, David Gemino qui n’hésite pas à proclamer que son parti est le seul, actuellement, sur Philippeville à dire ouvertement qu’il est opposé à cette formation politique.