www.philinfo.be

L'info de l'entité de Philippeville

Merlemont, Sautour, Villers-le-Gambon

En route vers le permis d’exploiter pour les Dolomies

 

Après l’approbation de la modification du plan de secteur, la S.A. Dolomie de Villers-le-Gambon vise à obtenir son permis de classe 1.

Maintenant qu’elle a obtenu, le 9 juillet dernier, la modification du plan de secteur, la Dolomie de Villers-le-Gambon doit décrocher son permis de classe 1 si elle veut profiter des 51 hectares d’extension de la carrière de Merlemont qu’elle a obtenus.

Pour ce faire, la procédure lui impose de passer par la case «enquête publique» avant d’obtenir son fameux sésame.

Des étapes préalables sont nécessaires. D’abord, il y a celle de la réunion d’information au public. Sa date est fixée, au mardi 17 novembre à 19 heures au CARP à Philippeville.

Durant cette rencontre, le projet sera présenté à la population. Les riverains pourront alors s’exprimer, poser leurs questions et faire part de leurs doléances éventuelles. Surtout, cette réunion sera l’occasion de consigner les questions à aborder dans la future étude d’incidences qui sera la base de la demande de permis d’exploiter.

Jusqu’au 2 décembre, les citoyens auront la possibilité d’adresser leurs observations et leurs demandes de mise en évidence de points particuliers dans cette étude d’incidence. Ces courriers doivent être transmis à l’administration communale.

Après avoir récolté toutes ces interventions, la société Dolomie de Villers demandera au bureau d’études qu’elle a choisi de répondre à ces questions dans l’étude d’incidences. Le résultat de cette étude sera ensuite inclus dans le dossier qui sera soumis à enquête publique, probablement à la fin de l’année 2016.

Ensuite, seulement, un permis sera éventuellement accordé pour l’exploitation de cette extension de la carrière, sur base des observations et éventuelles remarques tirées de cette enquête.

Ce projet vise une zone de près de 51 hectares et a pour objet de permettre la poursuite de l’activité pendant 25 ans au moins. Cinquante emplois sont en jeu.

À Merlemont, deux pierres sont extraites: la dolomie jaune qui garnit les petits chemins empierrés et la grise pour la fabrication d’engrais. Les réserves s’épuisent et la société doit impérativement assurer sa pérennité en étendant sa zone d’extraction. L’extension de l’actuelle fosse sur 10 hectares est envisagée au lieu-dit «Trieu-Collet» et une nouvelle fosse de 17 hectares est envisagée au lieu-dit «Hollande». Une révision des conditions de réaménagement des lieux-dits «Trieu Collet» et «Matissen», sur 24 hectares, est en outre incluse dans cette demande.

Toute information relative au projet peut être obtenue directement auprès de l’entreprise mais le plus simple est donc d’écouter l’exposé de présentation du projet ce 17 novembre.

Jean-Luc Henrard, à lire sur http://www.lavenir.net/cnt/DMF20151029_00727530

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :