www.philippeville.info

Site non officiel de l'entité de Philippeville

Fagnolle

Le château de Fagnolle pourrait revivre

La Fondation Roi Baudouin a racheté le château de Fagnolle voici quelques mois. Son objectif est de veiller à la préservation du site.
Même en ruine, le château de Fagnolle constitue un élément majeur du patrimoine historique et architectural de Wallonie. Érigée sur une motte en terre à la fin du XIIe siècle, cette place forte féodale est un des rares exemples de château fort de plaine. L’ouvrage, de plan quadrangulaire et d’inspiration syro-palestinienne, commandait la «trouée» de l’Oise.

Après des tentatives de restauration dans les années 80, puis son acquisition en décembre 2006 par un richissime Suédois (voir ci-contre), le site semblait à l’abandon et le temps poursuivait son infatigable travail de sape.

Racheté pour 80 000€

Mais il y a du neuf: le château de Fagnolle va enfin être préservé d’une disparition complète. Voici quelques mois, sensibilisée par les membres de l’ASBL «Les Amis du château de Fagnolle» (où l’on trouve Luc Lowagie, un des anciens propriétaires des lieux), la Fondation Roi Baudouin a acquis la place forte et les terrains alentour pour la somme de 80 000€. Objectif de la Fondation: assurer la préservation des ruines et en assurer, à terme, l’ouverture au public. Une reconstitution ou une reconstruction du château est en revanche a priori exclue.

«Quand le propriétaire suédois a compris que notre projet avait un caractère d’intérêt général et visait la préservation du site, il a accepté de nous revendre son bien, confie Anne De Breuck, de la Fondation Roi Baudouin. Nous n’en sommes qu’au début du projet. Pour l’heure, nous sommes dans une phase de rencontres avec des architectes spécialisés. Si nous sommes propriétaires des lieux, nous ne pourrons pas commencer de travaux sans l’aval de la Région wallonne et de sa division du Patrimoine qui subsidieront les travaux. Le château et les abords sont en effet classés. Un certificat de patrimoine sera donc nécessaire avant d’entamer le chantier

Pour «encadrer» les travaux, un comité d’accompagnement sera mis en place par la Région wallonne. Mais il faudra attendre de nombreux mois avant de connaître la teneur des aménagements qui seront réalisés pour la préservation de la place forte, et encore près d’un an ou deux supplémentaires pour obtenir l’indispensable certificat de patrimoine.

Appel à des mécènes

Dans ce dossier, l’ASBL «Les Amis du château de Fagnolle» ne sont pas oubliés. Ses membres joueront également un rôle de conseillers dans la conservation du site.

Une question demeure: comment financer ce projet de préservation? «Composé des divers partenaires engagés, le «Fonds château de Fagnolle» a été spécialement créé dans ce but, reprend Anne De Breuck. Nous comptons principalement sur des mécènes pour obtenir les moyens financiers nécessaires. Il peut s’agir d’amoureux de l’histoire médiévale ou du patrimoine de cette époque. Pour les sensibiliser, chacun des acteurs impliqués dans le projet (Fondation, Région wallonne, ASBL…) activera ses réseaux de connaissances. Mais avant de solliciter ces mécènes, nous devrons leur présenter un projet concret de préservation, ce qui demandera un peu de temps.»

Le chantier achevé, le site sera accessible au public selon des modalités qui restent encore à préciser. Une certitude toutefois: désormais propriété de la «Fondation Roi Baudouin», le château de Fagnolle, enfin préservé, ne changera plus de propriétaire.

Un article de J-Luc Henrard dans l’Avenir du 13/04/2017
Lire :  http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170411_00988462/le-chateau-de-fagnolle-preserve-par-la-fondation-roi-baudouin

 

Situé en zone frontière, le château fort de Fagnolle a été érigé, au XIIe siècle, à l’initiative des Comtes de Hainaut. Il a malheureusement souffert des vicissitudes de l’histoire.

Il a notamment été démantelé en grande partie en 1554 sur ordre de Charles Quint (afin que les Français ne puissent pas l’occuper) avant d’être définitivement abandonné en 1659 et de sombrer dans un profond sommeil.

Au fil du temps, le site a même servi de carrière de pierres pour diverses maisons de Fagnolle. En 1928, le site a échappé à une démolition complète grâce à l’intervention d’une ASBL composée de hauts personnages de l’époque, dont des industriels de la région amoureux du patrimoine local. C’est alors que de premières fouilles ont été entreprises. Puis avec l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale, l’endroit est retombé dans l’oubli.

À la fin du siècle dernier, il a fait l’objet d’importants efforts de restauration entrepris par Luc Lowagie: des murs ont été redressés (en utilisant des matériaux actuels comme le fer et le béton, ce qui a suscité des polémiques) et les douves ont été réaménagées. Des fouilles ont également permis de retrouver de nouvelles pièces intéressantes comme un masque en céramique, des carreaux d’arbalètes, une collection d’assiettes, des pièces de monnaie… Suite à des travaux, la salle principale du château avait été restaurée et plusieurs spectacles et banquets s’y sont même déroulés. Mais confrontés à de nombreux problèmes, entre autres financiers, et à des malfaçons dans les travaux, l’occupant des lieux n’a pas pu empêcher, le 23 décembre 2006, la vente publique de son cher château à un riche ressortissant suédois, intéressé par des propriétés anciennes. Le souhait de ce dernier était alors de conserver le site comme «ruine contrôlée». Depuis cet achat sur un coup de cœur, rien n’a bougé à Fagnolle. Jusqu’à ce que, sollicité voici quelques mois, le propriétaire suédois accepte finalement de revendre son bien à la Fondation Roi Baudouin. Le château de Fagnolle peut enfin sortir des oubliettes de l’histoire.

 

Comments are Closed

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :