www.philippeville.info

L'info de l'entité de Philippeville

Dans nos villages

Le manque de finances, un argument électoral ?

Au sujet de ces travaux, l’ancien échevin des Travaux, Bruno Berlemont (PS) est étonné: durant plusieurs années, il a œuvré pour faire avancer cette rénovation, mais l’argument financier a été utilisé à moult reprises pour reporter les interventions, notamment par l’actuel bourgmestre. «Pendant plus de deux ans, nous avons bataillé pour refaire la place dans son ensemble, notamment avec un employé de la Commune, Guy Mottard. Toutes les propositions ont été balayées parce qu’on avançait le problème de l’argent», rappelle-t-il.

Ce qui énerve l’ancien échevin des Travaux, c’est que si politiquement, on avançait l’argument financier pour ne pas entreprendre la rénovation des trottoirs, subitement, face à la population, les mêmes acteurs politiques pestent contre la lenteur des travaux.

Et Bruno Berlemont de (se) demander pourquoi ce problème pécuniaire n’en est subitement plus un à présent.
«Pourquoi ce supplément d’argent nécessaire pour refaire les trottoirs n’a-t-il pas été accepté deux ans avant les élections? Serait-ce pour bloquer le dossier et en faire un argument électoral?   C’est un acte malhonnête», assure-t-il.
Suite aux résultats des élections, Bruno Berlemont avait annoncé réfléchir à son implication politique, on sent que l’homme n’est pas prêt d’abandonner quoi que ce soit!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :