Le comité 14-18 de Surice-Romedenne termine les commémorations de la guerre 14-18 et célèbre le centenaire de l’armistice avec une pièce de théâtre.

Après l’inauguration des chemins de mémoire de Surice et Romedenne, le dynamique comité 14-18 invite les enfants à devenir eux aussi des passeurs de mémoire. « Ce sont les enfants qui seront les transmetteurs du passé de nos villages« , nous explique-t-on lors d’une réunion de ce comité « les anciens sont amenés à disparaître, il faut prendre le relais« . Et quel meilleur moyen pour des enfants de s’approprier ce vécu que de jouer les diverses scènes racontées par les anciens.
Pour les aider dans cette tâche, pas toujours facile, le comité peut compter sur la participation des écoles communales de l’entité, plus particulièrement des élèves de 5 et 6ème primaire, du soutien du Centre Culturel de Philippeville et de l’aide logistique d’Action-Sud de Nismes et de l’Athénée Royal de Philippeville, ainsi que du savoir faire de la Compagnie Buissonnière, véritable metteur en scène des cesdivers récits poignants. « Il faudra que le public accepte quelques entorses à la vérité historique, les récits ont été librement adaptés pour la mise en scène, une manière pour les jeunes acteurs d’avoir tous un rôle à jouer sur scène ou de mieux s’approprier encore ces histoires vécues par les gens des villages de notre entité« .

Mais dans un contexte plus général, ce qui s’est vécu dans nos villages ne peut que faire écho à ce qui s’est déroulé aux quatre coins de notre pays. Il ne faut donc pas y voir un ancrage ultra-local, mais bien un récit de nos contrées en ces temps de guerre.
Une seule et unique représentation de « Nos villages philippevillains au coeur de la guerre« est prévue ce vendredi 9/11 à 19h30. Les places sont limitées dans la salle des fêtes de l’Athénée Royal. Inutile donc de dire qu’il est prudent de réserver au 0473 62 14 29.