Maxime et Thybaut ont profité des quelques heures de neige

C’était prévu, mais pas spécialement dans la région de Philippeville. Dès 3 heures du matin, les flocons ont recouvert toute la région. Au réveil, si les enfants étaient plutôt d’humeur joyeuse, les parents étaient plus inquiets.
C’est à Franchimont que semblent avoir débuté nombreuses pannes de courant qui ont émaillé cette première matinée hivernale. Ensuite, une partie de Philippeville, de Samart et de Villers-le-gambon semble en avoir fait les frais. Contacté en matinée, le porte parole d’Ores n’était pas encore en mesure d’expliquer l’origine de ces nombreuses coupures électriques, mais il y a fort à parier qu’il faut regarder du côté de la neige. En effet, cette neige humide et lourde s’est déposée sur les nombreuses feuilles qu’il reste encore sur les arbres. Sous ce poids, de nombreuses branches se sont brisées et sont retombées sur les lignes électriques et les chaussées. C’était le cas entre Surice et Soulme, entre Sautour et Villers-en-Fagne, ou encore route de Roly à Mariembourg.
Sur les routes, on a relevé un camion en difficulté à Cul-des-Sarts, et un tête à queue qui s’est terminé contre la berme sur la N5 à Fraire.
Si la régie des route de Philippeville a sorti un partie de son matériel hivernal, comme le camion chasse neige croisé sur la N5, les communes elles ne semblaient pas encore se préparer. En milieu d’après-midi, la pluie chassait la neige, au grand dam des écoliers en congé.