Site non officiel de l'entité de Philippeville

Politique

Presse : Bilan à la mi-mandat par la minorité

Sudpresse donne la parole à la minorité pour dresser le bilan de ces 3 premières années. (Lire ici) :

«Il y a dieu et ses saints, le reste, ce n’est rien»

André De Martin, le bourgmestre de Philippeville, se targue de gérer sa commune comme une entreprise privée. « Une société mal gérée », lancent Eric Baudoin et Paul Pirson, les deux élus de la liste Phil’Citoyens.
« Le problème de la commune, c’est qu’on privilégie les loisirs à ce qui est vraiment utile », assène Paul Pirson.
L’opposition reproche une mauvaise gestion du portefeuille, des investissements trop importants, comme avec le terrain de football synthétique ou le projet de salle des fêtes à Sautour. « Depuis 8 ans, il y a 150.000 € au budget pour les voiries. Aujourd’hui, on est tombé à presque rien, alors que le prix du goudron a chuté, ce n’est pas normal. »
Pour Éric Baudoin, c’est simple, « l’argent va dans des projets faramineux, comme la résidence services qui va coûter 3 millions d’euros au bas mot. » Son collègue de surenchérir : « On parle de loyers de 1.300 €, ce n’est plus du social. »

Paul Pirson et Eric Baudoin.

Des priorités mal placées

L’opposition reproche aussi à la majorité de ne pas choisir les bons combats. Pour Paul Pirson et Eric Baudoin, les priorités sont évidentes : les infrastructures de sécurité pour les inondations et les voies de communication. « On pense que c’est ce que veut le citoyen. »
Les conseillers se plaignent d’être trop peu écoutés par cette majorité écrasante. « On ne nous facilite pas toujours la tâche. Il y a dieu et ses saints, le reste, ce n’est rien. »
Les membres de Phil’Citoyens reprochent au collège communal de « vivre à côté de la réalité ». Paul Pirson étaye ses dires avec un exemple : « Quand un pont est prêt à crouler et qu’il faut trois mois pour avoir un arrêté de police, ils sont à mille lieux de la réalité. »
Si à 5 contre 16, ceux qui se veulent les représentants de la voix citoyenne se sentent un peu comme David contre Goliath, ils se disent tout de même contents de voir certaines idées émanant de la population acceptées.

Do.R. , Mardi, Octobre 5, 2021

Pour Bruno Berlemont, les commissions sont de simples effets d’annonce

« Agir Ensemble, c’était avant les élections, maintenant… » Bruno Berlemont, conseiller PS et membre de l’opposition, estime que les tentatives de rapprochements de la majorité n’étaient que des effets d’annonce.
Il y a trois ans, au moment de son élection, le bourgmestre de Philippeville a émis l’idée de commissions qui pourraient faire participer les membres de l’opposition à différents projets communaux. « Au premier conseil communal, il y avait plein de monde, on a entendu un grand discours de démocratie par rapport à l’opposition », commence Bruno Berlemont, ironique. « Après, ça a tardé presque un an avant de mettre les commissions en place. Puis, la crise sanitaire a servi d’excuse. Finalement, nous n’avons fait qu’une réunion en commission des travaux… »

Bruno Berlemont.

Au conseil communal d’août, il a été question de réunir la commission pour discuter du chapiteau. Encore une fois, le conseiller se sent lésé. « On a l’impression qu’on nous consulte uniquement sur les sujets qui fâchent, comme avec le chapiteau, comme si on voulait nous faire prendre les décisions impopulaires. »

Le plan Habitat Vert. « Un autre effet d’annonce »

14 %. C’est la proportion de personnes qui vivent dans les domaines concernés par le plan Habitat Vert. C’est le chiffre que donne le conseiller pour appuyer son argument : « C’est un dossier extrêmement important, il ne faut pas oublier que si ça ne fonctionne pas, ces gens vont se retrouver dans une situation administrative catastrophique. »
Si le conseiller et le bourgmestre sont d’accord sur l’intérêt primordial de ce dossier, Bruno Berlemont regrette de voir le collège faire cavalier seul. Les membres de l’opposition affirment avoir proposé à la majorité de faire équipe. « L’échevin en charge de l’Urbanisme, Jean-Marie Delpire, avait lâché qu’on allait mettre les commissions à contribution. Encore un effet d’annonce. »

Do.R.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :