www.philippeville.info

L'info de l'entité de Philippeville

Samart

Un premier succès pour Samart en bière

Rassembler près de vingt bières artisanales pas toujours connues en un même lieux, c’est le défit qu’ont relevé avec brio les jeunes de Samart.
Ils ont osé, et ils ont bien fait ! C’est toujours un risque de lancer une nouvelle activité : pas de repaires, pas de public, pas de bases solides. Et pourtant, la dynamique jeunesse de Samart a posé les premiers jalons d’une activité qui, à peine terminée, appelle déjà la suivante.
DSC_0661Le concept : réunir en un même lieu, près de deux dizaines de bières artisanales, pour la plus part d’entre elles, servies au fût. Plusieurs bars avaient trouvé place dans la vieille grange, l’unique salle du village. Malheureusement, un seul brasseur était présent pour expliquer sa création au public. Pour agrémenter le tout, un concert rock était également prévu le samedi soir. A 22h, on totalisait déjà presque 250 entrées et on craignait ne pas avoir assez de verres pour le lendemain ! Samart-biere groupeUn succès ! Les amateurs de rock ont bravé la mauvaise acoustique de la grange, tandis que les autres s’entassaient sous les tonnelles, à l’abri du vent au pied des vieilles pierres. « Nous sommes plus que ravis de cette première édition… Des choses à améliorer bien évidemment mais on a eu que des échos positifs !« 
Le dimanche, le mauvais temps a un peu refroidi les participants, mais pas les organisateurs ! « On pense déjà à la prochaine édition : il nous faudra avoir plus de stock, entre autre, et pourquoi pas des frites avec les carbonnades ?« , nous confie Charlotte Remacle. En attendant l’année prochaine, le comité se prépare à l’ activité suivante, le souper du mois de novembre.
pils and loveSi cette édition a pu voir le jour, c’est un peu beaucoup grâce à Jean Moyen et Bernadette Stojakovic, les heureux parents d’une des bières présente, la Pils and Love. « C’est grâce à lui que nous avons eu toute cette variété de bières… C’est lui qui s est rendu dans toutes les brasseries et qui nous a fait plein de pub ! », explique Charlotte, « il était particulièrement fier qu’un tel événement se passe dans son propre village je crois« .
Entre deux verres, Bernadette raconte son histoire, leur histoire, à elle, à Jean et à leur bière : « Notre bière est brassée en collaboration avec la Brasserie de La Lesse. Comme eux, nous avons choisi de faire nos verres via Oxfam, avec du verre recyclé et dans le respect du commerce équitable et des droits des travailleurs. C’est bon

L'Avenir 29/08/15

L’Avenir 29/08/15

pour la planète mais aussi pour notre moral. » Et ce qui concerne la fabrication même de la bière, Jean n’en n’est pas à son coup d’essai puisqu’il a fait brasser jadis la Non peut -être. Et il explique : « la bière ne contient ni épices, sirops ou autres adjuvants exotiques. Les deux malts que nous utilisons sont des malts biologiques. C’est à eux que la « Pils n’ Love » doit cette jolie robe cuivrée. L’assemblage de nos quatre houblons lui confère une belle complexité aromatique et une amertume modérée. Nous utilisons, notamment, un peu de Cascade, ce houblon fruité qui, si vous y êtes attentif, vous fera penser au pamplemousse et qui lui donnera une saveur rafraîchissante très agréable« .
En tout cas, c’est cette bière qui a été la plus vendue durant tout le week-end !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :