Pour ce centième anniversaire de l’armistice, les anciens combattants ont inauguré un nouveau drapeau de la croix de feu. Il faut dire que l’ancien n’était plus tout jeune avec ses près de 70 ans.
Cette année, grâce aux recherches de passionnés d’histoire de l’Asbl Gephil-Esm, deux soldats enterrés au cimetière de Philippeville ont été mis à l’honneur. Il s’agit de Paul Gilliard, engagé à 20 ans et décédé 2 ans plus tard à Montpellier des suites de ses blessures. Joseph Dupuis est le second. Engagé volontaire, le lieutenant médecin auxiliaire a été tué par un éclat d’obus près de Dixmude en décembre 1914, il avait 23 ans.
En guise de reconnaissance, un macaron tricolore est apposé sur leur pierre tombale, dans le cimetière. A l’entrée du cimetière, un plaque signale aux visiteurs la présence de ces soldats morts pour la patrie. « C’est un gros travail de recherche qui a été mené et qui est aussi effectué dans les autres cimetières de l’entité« , précise le bourgmestre Jean-Marie Delpire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.