www.philippeville.info

Site non officiel de l'entité de Philippeville

Philippeville

Une stèle inaugurée en mémoire du lieutenant William Charles Schiefen

Il y a 75 ans, le 1er septembre 44, un chasseur américain s’écrasait près de Philippeville. Hommage a été rendu au pilote.

En 2015, l’américain Bill Schiefen était en visite dans notre région lors d’un voyage en Europe. Lors de ce périple, il a rencontré Roland Charlier et Nicolas Clinaz. Les trois hommes évoquent alors le destin tragique de l’oncle de Bill, le lieutenant William Charles Schiefen, pilote décédé dans le crash de son avion à l’entrée de Philippeville, en venant de Florennes.
Les trois hommes se promettent de se revoir pour honorer, comme il se doit, la mémoire de ce soldat mort quelques jours avant la libération de Philippeville.

L’avion s’écrase sur la grange

Cinq ans plus tard, c’est chose faite puisque, ce dimanche 1er septembre, à 14 h 30, une stèle commémorative a été inaugurée au chemin du Pont Busnel. La cérémonie s’est déroulée en présence de la famille du pilote, des autorités communales, de représentants du Conseil Consultatif Communal des Jeunes, des patriotes et de représentants des anciens combattants.

«Voici 75 ans, le P-38 Lightning du Lt Schiefen s’écrasait sur la grange située devant nous, rappelle Nicolas Clinaz au pied de la stèle. Son pilote, âgé de 22 ans, se concentrait sur l’attaque d’un convoi allemand retraite lorsqu’il a perdu le contrôle de son puissant bimoteur.»

Il poursuit: «La dépouille du lieutenant Schifen a été inhumée près de l’épave de l’avion par de respectueux villageois, alors que notre pays n’était pas encore libéré. Cette libération n’était qu’une question de quelques jours. Le 4 septembre, l’Entre-Sambre-et-Meuse est libérée par les soldats américains, appuyés par une puissante aviation dont faisait partie le lieutenant William Schiefen, héros de la Libération qui le paya de sa vie

Le bourgmestre faisant fonction, André Dubois, et Bill Schiefen ont alors dévoilé la stèle sous les airs patriotiques joués par la fanfare de Laneffe.

Ensuite, tout ce monde est monté à bord des anciens véhicules militaires de l’association du «703e Tank Destroyer Allied Remembrance Group» pour se rendre au pied de la grange où une minute de silence a été respectée. Au même moment, survolant le site, le pilote Jean-Claude Kaisin a gardé le même cap que celui suivit par le P-38 du Lt Schiefen 75 ans plus tôt.

À l’issue de cette émouvante cérémonie, les participants se sont retrouvés à la salle du conseil pour le vin d’honneur. L’occasion de prendre connaissance des divers documents et de découvrir des morceaux de l’avion du lieutenant américain.

Découvrez les 49 photos de cet événement

Notons qu’un article détaillant le contexte de la mission de cet aviateur est consultable ici.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :