www.philippeville.info

L'info de l'entité de Philippeville

Conseil communal

CCOm du 26/11 : Pas d’augmentation pour les poubelles

Dans une ambiance guillerette, sans doute liée à la légèreté de l’ordre du jour, le conseil a approuvé à l’unanimité l’ordre du jour.

Il faut dire qu’il était composé en grosse partie de l’approbation des ordres du jour des assemblées générales d’Ores, du BEP, du Bep Extension économique et Environnement, Idefin et Inasep. « Je vais demander un mois de congé » dit en boutade le conseiller Alain Marotte (PS) qui est représentant de la Ville au sein de quatre de ces assemblées.
Cette année, la commune reçoit un « cadeau » de 2000 euros, en plus des 4347 euros annuels, de la part d’Electrabel. Cette intervention est à placer dans le contexte de la convention relative à la proximité de la centrale de Chooz, « en compensation des nuisances subies par la proximité de la centrale » tient à préciser André Demartin (PS).

Les poubelles pas plus chères, sauf pour la commune

Il n’y aura pas d’augmentation de la taxe relative aux poubelles cette année, le coût-vérité étant dans la marge préconisée, à savoir 106% et que le maximum autorisé est de 110. Si le coût-vérité est en fait légèrement augmenté pour la caisse communale, il ne se sera pas répercuté auprès de la population.
L’échevine Brigitte Lepage (MR) voulait dépoussiérer le règlement relatif au marché du samedi. Une nouvelle mouture a été proposée au conseil. Martine Warnon-Dechamps (Cdh) a relevé de nombreuses erreurs de formes, d’orthographe et de grammaire, sans doute dues à un excès d’utilisation du copier/coller. Le point a été reporté le temps de re-vérifier la copie.

Erreur déontologique ou maladresse ?

MessagerEn fin de conseil, Jacques Sanglier (Cdh) a demandé des explications concernant la publicité relative au marché de St Nicolas organisé par le Syndicat d’Initiative ce wee-end. Dans le toute-boîte, le Messager, figure la mention « Publicité offerte par « Descartes-Dubois, membre du groupe Bougard« . Cela fait bondir l’opposition qui rappelle cette autre affaire ou l’échevin Descartes avait sponsorisé un événement communal. « Non, je n’ai rien à voir avec cette publicité« , clame avec force André Descartes (PS), « on me l’a demandé, et j’ai refusé« . Pourquoi cette publicité se retrouve donc associée à cet événement ? Apparemment, c’est une action du délégué commercial du toute-boite, qui a contacté le groupe Bougard, qui a racheté la société Descartes-Dubois. Il n’y a donc en effet aucun lien avec l’échevin cité, si ce n’est le nom. qui a été racheté par le groupe Bougard.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :