www.philippeville.info

L'info de l'entité de Philippeville

Conseil communal

Zoning « les Baraques » : la révision du plan de secteur demandée

Mercredi soir au conseil communal, la majeure partie des débats a été consacrée au projet de zoning aux «Baraques». Un point voté à l’unanimité.

Un point primordial pour le développement économique de Philippeville était au centre des débats du conseil communal, mercredi soir. Les élus devaient solliciter, du gouvernement wallon, l’autorisation d’entamer la procédure d’élaboration d’un Plan Communal d’Aménagement visant à réviser le plan de secteur Philippeville-Couvin.
Objectif de cette révision : y inscrire une zone d’activité économique mixte de 27 ha en lieu et place d’une zone agricole au lieu-dit «Les Baraques», à l’est de Philippeville. Cette ponction de terres agricoles sera compensée par 17 ha de zone de loisir à Sautour (entre la Gueule du Loup et la Petite Suisse) et 10 ha de zone de loisir à Sart-en-Fagne (à l’est du village).

«4 Vents» et «Baraques»: deux dossiers en parallèle
Deux représentants du Bureau Économique de la Province (BEP), chargés de constituer le dossier de demande de révision, ont rappelé aux élus les éléments clés du projet.
Fabrizio Cipolat et Laurence Wanufelle ont d’abord souligné que le Gouvernement wallon, en mai 2016, avait demandé que les deux projets de développement économique soient menés de concert pour Philippeville: le premier, dit «Des 4 Vents», accueillera des commerces; le second «Les Baraques» sera destiné à attirer des PME.
« Les deux dossiers doivent évoluer en parallèle », insistent les deux agents du BEP. Ils reprennent ensuite les arguments en faveur du projet des «Baraques». Actuellement, l’arrondissement a grand besoin d’une nouvelle ZAE, plus aucun espace n’est disponible dans la zone alors que les besoins pour l’arrondissement sont estimés à une quarantaine d’hectares.
Pour justifier la localisation d’une nouvelle ZAE à Philippeville, le BEP énumère le taux de chômage élevé, la population vieillissante, la prédominance du secteur tertiaire (les services). En revanche, le contexte entrepreneurial est dynamique avec un nombre de PME en hausse et qui souhaitent se développer sur place.
Le site «Les Baraques» est idéalement placé avec plusieurs axes de communication (N 5, N 40, N 97) importants, des voiries équipées (eau, électricité, téléphone…) à proximité et un réseau d’égouttage. En outre, cet espace ne présente pas de contraintes environnementales significatives et est d’un faible intérêt biologique.

Quid des propriétaires?
«Nous ferons tout ce qui est possible pour que ce dossier de révision soit examiné dans le cadre du Cwatup, toujours en vigueur, et non dans le cadre du prochain Code du Développement Territorial dont la date de mise en œuvre a été reportée à plusieurs reprises, insistent encore les représentants du BEP. Si nous tombons sous le régime du Codt, cela risque d’être plus compliqué parce que la procédure sera différente.»
Le conseiller de l’opposition Jacques Sanglier (IC-cdH) s’inquiète: à qui appartiennent les terrains de compensation de Sautour et Sart-en-Fagne? Les propriétaires ne risquent-ils pas de s’opposer au projet? Réponse du BEP: les propriétaires en question ne peuvent pas s’opposer au déclassement de leur terrain, le projet ayant pratiquement un caractère d’intérêt général. Quant aux agriculteurs qui se voient priver de terres cultivables aux «Baraques», le bourgmestre Jean-Marie Delpire rappelle que ce site n’a pas été choisi par la Commune mais bien par le Gouvernement wallon.«Nous ferons tout pour diminuer l’impact de cette future ZAE sur l’activité des agriculteurs, notamment en trouvant des solutions via le remembrement agricole», assure-t-il.Et Jean-Marie Delpire de déplorer que, au niveau de l’arrondissement, les diverses autorités politiques n’aient pas, autrefois, anticipé le manque de terrains pour le développement économique de la zone.

Jean-Luc Henrard pour l’Avenir

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :