Site non officiel de l'entité de Philippeville

Surice

Surice, une école temporaire qui pose quelques soucis

Durant les travaux menés à l’école communale de Surice, les classes ont été délocalisées sur un parking à côté du terrain de football, dans des conteneurs.

Des parents d’élèves ne sont pas très satisfaits de cette organisation qui amène son lot de soucis.

Ainsi, cette infrastructure a subit de nombreuses critiques :

Elle a été comparée à un camp de prisonniers, le manque de place à été évoqué (mais avalisé par le syndicat des enseignants), une possible pollution des matériaux utilisés pour le parking était à craindre au départ mais cela a été déclaré infondé.

Au dernier conseil communal, c’est le chauffage qui était pointé du doigt, suite à une nouvelle panne ce lundi : « Cette fois, c’est Christophe Corouge, conseiller communal (PS), qui tire la sonnette d’alarme. « Face à un tel continuum de mauvaise gestion, je ne peux plus laisser passer. » La panne de lundi n’est apparemment pas la première de l’année. « On est à 5 ou 6 pannes depuis le début de l’année scolaire. » Un papa d’élève qui a préféré garder l’anonymat vient appuyer les dires du conseiller. « Ce n’est pas gai d’arriver le matin pour les enfants. Ils vont à l’école dans des conditions pathétiques. » », relate Sudpresse.

« « On est en colère, déçus par une gestion à la petite semaine », assène un papa d’élève qui n’en peut plus. Au même titre que plusieurs parents qui se sont constitués dans un groupe Facebook où ils discutent. « On est souple parce que c’est temporaire, mais il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :